Les appareils auditifs

Il existe de nombreux modèles d’aides auditives. Votre audioprothésiste vous en recommandera un ou plusieurs en tenant compte notamment de votre niveau de gêne auditive, de vos préférences esthétiques, de votre mode de vie, de vos besoins et de votre budget. La plupart des contours BTE et RIC se déclinent en plusieurs coloris et finitions métalliques, pour se fondre avec la couleur de vos cheveux ou de votre peau.

  1. Aide auditive rechargeable dotée de l’intelligence artificielle avec suivi de bien-être : cérébral et corporel

    Les aides auditives Livio AI & Livio se connectent à votre appareil Apple ou Android via Bluetooth et l’application Thrive™. Cette dernière offre des fonctions qui améliorent l’expérience d’écoute, où que vous soyez, et vous aident à profiter pleinement de vos activités quotidiennes.

     

    En savoir plus

  2. Aide auditive rechargeable litihium-ion

    Muse iQ R, la nouvelle solution auditive rechargeable au lithium-ion.
    La nouvelle solution auditive rechargeable Muse iQ R, écouteur dans le conduit, offre 20 % d’autonomie en plus que les autres systèmes. Elle est 30 % plus petite et 100 % facile à utiliser. Dotée de la plus grande autonomie à ce jour, votre aide auditive Muse iQ R est ainsi toujours opérationnelle.

    En savoir plus

  3. L’intra-profond (IIC = Invisible-In-Canal)

    Cet intra-auriculaire sur mesure est inséré profondément dans le conduit auditif, ce qui le rend quasiment indécelable.

    Taille de la pile : 10

    En savoir plus

  4. Appareil auditif « Made for iPhone » Halo 2™

    Avec Halo 2™, les dernières aides auditives « Made for iPhone® », nous pouvons vous aider à rester connecté aux personnes et activités que vous affectionnez particulièrement. Désormais compatibles avec les dernières générations de smartphones Android.

    Taille de la pile : 13, 312

    En savoir plus

  5. Le contour d’oreille (BTE = Behind the Ear)

    Il s’agit de l’aide auditive la plus répandue. La technologie audioprothétique est abritée dans un boîtier qui repose derrière l’oreille. Un tube acoustique en plastique transparent dirige le son amplifié dans un embout sur mesure, logé à l’intérieur du conduit auditif. Certains fabricants proposent également des mini BTE ou des BTE Power (Puissant).

    Taille de la pile : 13, 312 et 675

    En savoir plus

  6. Le semi-profond (CIC = Completely-In-Canal)

    Le semi-profond est un intra-auriculaire sur mesure qui s’adapte entièrement au conduit auditif. Seule l’extrémité d’un petit fil d’extraction, servant à insérer et retirer l’aide auditive, apparaît à l’extérieur du conduit.

    Taille de la pile : 10

    En savoir plus

  7. L’écouteur dans le conduit (RIC = Receiver-In-Canal)

    À peine visible sur l’oreille, le RIC est un dispositif dans lequel l’écouteur (ou haut-parleur) se trouve à l’intérieur du canal auditif. De fins fils électriques remplacent le tube acoustique en plastique, ce qui réduit la distorsion. Plus esthétiques, les RIC offrent une configuration ouverte confortable.

    Taille de la pile : 13, 312 et 10

    En savoir plus

  8. Appareil auditif masqueur d’acouphènes

    Grâce à la Technologie Tinnitus Multiflex, les solutions anti-acouphènes de Starkey génèrent un stimulus sonore agréable, personnalisable et ajustable par votre audioprothésiste et vous-même, qui soulagent vos acouphènes.

    Taille de la pile : 10, 312 et 13

    En savoir plus

  9. Amplificateur auditif

    Une solution auditive invisible, facile à utiliser et économique pour les personnes qui souhaitent un appareil auditif moins cher qu’un assistant d’écoute.

    Taille de la pile : 10

    En savoir plus

  10. Les accessoires sans-fil
    Starkey SurfLink Mobile

    Starkey SurfLink Mobile 2

    Si les aides auditives actuelles amplifient toujours les sons, elles le font aujourd’hui de façon plus intelligente et sélective, grâce aux progrès technologiques. Comme les téléphones qui permettent désormais bien plus que de parler à un interlocuteur, les aides auditives font bien davantage que faciliter l’écoute.

    Améliorer la compréhension dans le bruit

    Entendre dans un environnement bruyant, dans un restaurant ou lors d’un rassemblement par exemple, est un des défis majeurs rencontrés par les personnes qui vivent avec une gêne auditive. Ce n’est pas qu’elles ne peuvent pas entendre, c’est juste qu’elles n’entendent pas clairement. Tout n’est qu’un bloc confus de sons — duquel les voix de leurs interlocuteurs ne se détachent pas.

    Starkey SurfLink Microphone

    Starkey SurfLink Microphone

    Les aides auditives les plus avancées remédient à ce problème à l’aide de microphones directionnels et de la technologie de réduction du bruit. Adaptées spécifiquement à votre audition, elles vous aident à vous concentrer sur la parole. Grâce à la réduction du bruit, l’écoute devient plus confortable, ce qui vous permet de vous focaliser sur un discours ou un interlocuteur spécifique.

    La connectivité sans-fil

    Starkey SurfLink Media 2

    Starkey SurfLink Media 2

    Les solutions auditives sans-fil figurent parmi les dernières avancées les plus populaires. Grâce à cette technologie, le son de votre télévision, ordinateur, lecteur MP3 ou téléphone est transmis directement dans vos oreilles au volume que vous choisissez et contrôlez. Cette connexion directe se traduit par un son plus clair et réaliste, comme si vous pouviez désormais entendre au volume que vous souhaitez, sans avoir à augmenter le son dans la pièce.

    De plus, d’innovants accessoires sans-fil vous permettent de passer en douceur d’un réglage à un autre (comme le microphone extérieur, qui vous permet d’entendre comme si vous étiez juste à côté de l’intervenant) et d’un appareil à un autre (de votre TV à votre téléphone portable par exemple). Vous pouvez également commander à distance vos aides auditives.

  11. La prise en charge
    La sécurité Sociale

    Les conditions de la prise en charge 

    Trois conditions doivent être remplies pour que les appareils auditifs soient pris en charge par la sécurité sociale :

    • Ils doivent être prescrits par un médecin.
    • Le modèle doit être pris en charge par la sécurité sociale, c’est-à-dire qu’il doit figurer dans la LPP, la liste des produits et prestations remboursables par l’Assurance maladie.
    • Il faut une feuille de soins de l’audioprothésiste.

    Cliquez sur l’image pour l’agrandir

     

    Le principe du remboursement

    Deux éléments sont à retenir concernant le principe du remboursement :

    • Le remboursement est calculé à partir d’une base (un pourcentage de cette base est remboursé, peu importe le prix réellement payé).
    • Cette base varie en fonction de l’âge (base unique à partir de 20 ans, base de quatre types sous 20 ans).

     

    Le montant du remboursement par catégorie de personnes

    • Moins de 20 ans
      Remboursement à 60% sur la base d’un tarif allant de 900 à 1400 euros selon la classe
      (A, B, C ou D) de l’appareil prescrit. Ces classes correspondent à des types d’appareil qui répondent à des catégories de handicap.
    • Plus de 20 ans
      Remboursement à 60% sur la base d’un tarif fixé à 199,71 euros quelle que soit la classe de l’appareil.
    • Déficient auditif et souffrant de cécité
      Remboursement à 60% sur la base d’un tarif allant de 900 à 1400 euros, selon la classe de l’appareil prescrit.

     

    La Mutuelle ou Complémentaire Santé

    Le remboursement peut être :

    • un pourcentage en fonction du remboursement de l’assurance maladie ou en fonction du ticket modérateur
    • de manière forfaitaire et / ou annuelle

    Nos laboratoires essayerons toujours de vous faire bénéficier du Tiers Payant :

    • soit nous avons signé une convention de partenariat avec votre mutuelle et sa plateforme de Tiers Payant
    • soit nous vous proposerons un encaissement à 60 jours et des facilités de paiement.

    Pour les patients sans mutuelle, il est possible d’obtenir une aide financière exceptionnelle à la caisse d’assurance maladie (PEL – prestations extra légale).

    Vérifiez le détail du remboursement dans votre contrat ou avec votre conseiller.

     

    Pour les travailleurs

    La déduction fiscale

    Les personnes exerçant une activité professionnelle et étant aux frais réels peuvent bénéficier d’une déduction fiscale de la moitié des frais restant à leur charge après remboursements par les différents organismes concernés.

    La condition est que le port de l’appareil auditif soit indispensable à l’exercice de l’activité professionnelle exercée ou envisagée.

    Les justificatifs suivants doivent être fournis : certificat médical mentionnant la nécessité d’un appareillage, facture de l’appareillage, photocopies des décomptes de remboursement des différents organismes (assurance maladie, mutuelle, autres).
    La moitié de la somme restant à votre charge sera déduite de vos frais professionnels (c’est pourquoi cela n’est possible que si vous êtes aux frais réels, et non pas au régime de l’abattement forfaitaire de 10%).

     

    La reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé

    Les MDPH (Maisons Départementales des Personnes Handicapées) délivrent des attestations de Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH) qui permettent d’obtenir une aide financière complémentaire de la part, selon la situation, de :

    • L’AGEFIPH (Association de Gestion du Fonds pour l’Insertion des Personnes
      Handicapées) concerne les salariés du secteur privé
    • Le FIPHFP (Fonds pour l’Insertion des Personnes Handicapées dans la Fonction
      Publique)

     

    La prestation compensatoire du handicap

    La prestation compensatoire du handicap est mise en oeuvre au travers des Maisons Départementales des Personnes Handicapées et englobe des aides de toute nature déterminées en fonction du projet de vie de la personne handicapée. Ainsi, elle peut servir à la prise en charge de prothèses auditives.

     

    Pour les bénéficiaires de la CMU complémentaire

    La CMU complémentaire prend en charge les deux audioprothèses pour un montant de 700 euros chacune, versé à l’audioprothésiste.
    Un renouvellement est accordé tous les quatre ans.
    L’audioprothésiste est tenu de proposer un appareil dont le prix n’excède pas les limites de tarif fixées pour la CMU complémentaire. Ainsi, si le patient accepte un de ces appareils proposés, il sera intégralement pris en charge par la CMU. Sinon, la différence de tarif sera à sa charge.
    L’audioprothésiste doit établir un devis que le patient devra envoyer à sa caisse d’assurance maladie. Celle-ci, ou bien l’organisme qui gère votre CMU complémentaire, lui notifiera sa décision de prise en charge.

     

    Autres cas particuliers

    N’hésitez pas à vous renseigner auprès des organismes concernés pour obtenir d’éventuels remboursements complémentaires :

    • Auprès du service d’action sociale de la mairie pour solliciter une aide financière partielle en complément du remboursement de la caisse d’assurance maladie ou une allocation partielle si vous êtes retraité et ne bénéficiez pas de la CMU.
    • Auprès de l’assistante sociale de la sécurité sociale, auprès de l’assistante sociale de la MDPH, ou auprès de la DDASS pour demander une allocation d’éducation d’un enfant handicapé.
    • Auprès du ministère de la défense pour les anciens combattants ou anciens militaires dont il est reconnu sur leur livret militaire une perte auditive.
    • Auprès du service des aides financières de la sécurité sociale si vous ne disposez pas de mutuelle.
    • Auprès de votre comité d’entreprise ou direction des ressources humaines (DRH) dans le cadre d’une adaptation de votre poste de travail.
    • Auprès de votre caisse de retraite complémentaire (CRC) pour effectuer une demande d’aide financière exceptionnelle.
    • Auprès de la CPAM pour les patients qui ne bénéficient pas de la CMU mais qui ne sont pas imposables sur le revenu, pour demander le bénéfice des prestations extralégales (PEL).Auprès de la caisse d’allocations familiales (CAF).

     

     

     

     

     

     

    La première question que l’on se pose lorsque l’on doit être appareillé est « Combien coûte une aide auditive ? ».

    Différents facteurs déterminent le niveau de prise en charge. Tout d’abord, il faut déterminer le type d’aide auditive.

    Par exemple, les assistants d’écoute : aucun remboursement n’est prévu car le coût est intégralement à la charge de son utilisateur du fait qu’il ne soit pas considéré comme une aide auditive par le régime de Sécurité Sociale. A contrario, les aides auditives sont prises en charges par la caisse d’assurance maladie uniquement sur présentation d’une prescription médicale délivrée par le médecin ORL.

    • Si vous avez moins de 20 ans : les aides auditives sont remboursées à hauteur de 60% sur la base d’un tarif allant de 900 € à 1400 €.
    • Si vous avez plus de 20 ans :

    Cliquez sur l’image pour lire le détail

    Sachez également que les mutuelles (caisses complémentaires) peuvent s’ajouter afin d’améliorer vos remboursements. Veuillez contacter votre mutuelle pour en connaître les modalités. En fonction de votre catégorie socio-professionnelle, vous pouvez également bénéficier d’aides au financement de la part d’organismes (MDPH, l’AGEFIPH, la FIPHFP…). Veuillez nous consulter pour en savoir plus.

    En savoir plus